Pièce 10 interprètes/ 65 min/ 2011 & 2016

Pour la mémoire... contre l’oubli...

 

Note d’intention

« J’ai souhaité rendre vie, le temps d’un spectacle, aux disparus d’octobre 1961, victime d’une barbarie amnésique ; pour la mémoire… contre l’oubli… leur prêter un corps, pour l’intimité d’une danse, pour une dignité retrouvée. » Mehdi Slimani, octobre 2010

 

 

Mots et Intentions : Les Disparus

Propos chorégraphique

Le ballet commence en plein mois d’octobre 61. Univers d’usine et de machines, la gestuelle robotique et mécanique met en mouvement ces corps éprouvés de leur dur labeur. La présence de l’autorité jamais bien loin rôde et inquiète, par son rire calme et froid. En perspective, ces personnages, tels des tragédies de trajectoire, se croisent, et provoquent le destin, à la façon de notes de musique qui forment ensemble une tragique partition.

 

Interprétée par dix danseurs, la chorégraphie prend des airs de « manifestation dansée ». Mouvement collectif venu exprimer cette France d’autrefois et d’ailleurs, mêlée d’inquiétudes et d’espoirs, les ensembles se font et se défont, au rythme de mouvements qui les brisent et les recomposent.

 

Couvre feu, mobilisation, les pas de danse s’enchainent et évoquent ces pages sombres de l’Histoire. Les corps, eux, se contractent et se tendent, se rassemblent et se révoltent. Associant danse, slam, et vidéo, le spectacle s’applique à faire revivre l’espace d’un instant l’histoire de ces oubliés de la Seine. La légèreté de la danse soulève le poids du passé. Les tableaux défilent et le spectateur parvient jusqu’à une époque incertaine, reflet de son temps, où l’oubli est en passe de prendre le pas sur la Mémoire. La réactiver…

 

Loin des partis pris ou positions revanchardes, c’est plein de fraîcheur, d’humour et d’émotion que le chorégraphe se lance dans ce travail de mémoire et aborde par son esthétique la nécessité de se souvenir. Par sa recherche chorégraphique, il crée le premier et unique ballet sur les sombres événements du 17 octobre 1961.

 

 LeS DisParus/Cie No MaD

Cie No MaD

  • Pièce pour dix danseurs (version 2016)
  • Durée : 60 minutes
  • Chorégraphie : Mehdi Slimani
  • Interprètes (2016) : Tom Lerville, Mohamed El Hajoui, Yann”Presher” Brelle, Orlane Adjamgba, Nicolas “Megafunk” Guillon, Emilie “Ly em” Fereira Saramago, Yanis ” Yanou Ninja” Khelifa, Myriam Salmon, Julien Krief, Ronny “Poppin Ron” Roberts.
  • Intervention Slam : Kaot’F
  • Réalisation Vidéo : Arthur Monfrais
  • Composition Musicale : Pimo-H
  • Mise en lumière : Sidi M’Cirbi
  • Costumes: Nastia Iankovskaia
  • Coproductions: La Fondation Abbé Pierre, Artutti, Conseil Général 93, La Ville du Blanc-Mesnil, La Ville de Bobigny, Le Centre de Danse du Galion,Graac-Festival Droits Humains et Cultures du Monde, La Ville de L’Hay Les Roses.
  • Résidences de création : Centre de Danse du Galion, Aulnay-sous-Bois – Auditorium Dispan de Floran, L’Hay les Roses – Salle Pablo Neruda, Bobigny.
  • Interprètes (2011) : Mohamed El Hajoui, Steve Kamseu, Sonia Bel Hadj Brahim, Joyce Tacita, Pimo-H, Emmanuel Zubeli, Kévin Théagène, Alan Delahaye, Samuel Hak, Clement Gally, Lee Za, Malika Chabane, Nakhati DreamSy, Bélé Sweetness, Edwy, Diwan Madad Dias, Elvire Pauthier, Bruno Martin, Zineb Zine, Spairo.

 


Demande Fiche Technique et Proposition Financière

Dossier Disparus 

Presse


Partenaires et Soutiens

Partenaires et Soutiens